5 juin

Description

Le festival des chiens d'Ōyama (ōyama inu matsuri 大山犬祭り) est une tradition qui se tient tous les ans le 5 juin, d'après une légende vieille de plus de 300 ans. Durant l'événement, les habitants du village d'Ōyama organisent une parade grandiose et des rituels religieux au sanctuaire Sugio (ou Suginō) 椙尾神社 en hommage au chien héroïque Mekke-inu めっけ犬, qui selon la légende aurait sauvé le village en tuant les deux démons qui avaient occupé le sanctuaire de Sugio. Le festival commence à l'intérieur du village d'Oyama et termine au sanctuaire Sugio.

La légende de Mekke-inu:

Il y a très longtemps, deux démons avaient élu domicile au sanctuaire Sugio. Les villageois avaient fait de leur possible pour se débarrasser d'eux, en vain. Tous les ans, le 5 juin, les démons demandaient aux villageois de leur offrir en sacrifice la plus belle de leurs petites filles, sinon quoi ils dévasteraient les récoltes et condamneraient le village à une année de famine et d'épidémies.
La victime était choisie par les démons eux-mêmes, qui tiraient une flèche décorée d'une plume blanche dans la porte de la maison où vivait la petite fille de leur goût.
Un jour, un pélerin en voyage vers les terres de Dewa s'arrêta par hasard à Oyama. Il vit les villageois organiser une parade grandiose, des jeunes filles élégamment vêtues et des cortèges richement décorés. Cependant, tout le monde avait l'air triste à mourir. Certains étaient même en train de pleurer.
Cela n'avait pas de sens. Pourquoi des villageois seraient si tristes au milieu d'une fête aussi magnifique?
Il décida de poser la question à un des villageois. Le villageois lui appris le sort réservé à leur plus jolie jeune fille. Le pélerin n'en crut pas un mot et décida d'aller vérifier par lui même en suivant le cortège. Les démons avaient interdit à quiconque de rester sur les lieux une fois que la jeune fille, enfermée dans son palanquin sacrificiel, avait été déposée devant le sanctuaire Sugio. Mais le pélerin prit le risque et se cacha derrière les bosquets de la forêt du sanctuaire Sugio. Les villageois déposèrent le palanquin comme prévu en haut des marches du sanctuaire Sugio. Après un certain temps, deux démons à l'apparence de vieillards dégoûtants, des ōnyūdō 大入道, sortirent de nulle part, et approchèrent le palanquin la salive dégoulinant de la mâchoire. Ils extirpèrent la petite fille de sa cage, et, tout en chantant joyeusement: "faîtes que Mekke-inu des terres de Tanba ne sache jamais ce qu'il se passe ici", déchiquetèrent la jeune fille en deux, avant de repartir chacun de leur côté en emportant une moitié du corps.
Le pélerin était horrifié, mais il avait la confirmation que ce que lui avait dit le villageois était vrai. Il fallait arrêter ce rituel macabre! Le pélerin se souvint des paroles des ōnyūdō, qui avaient l'air de redouter un certain Mekke-inu dans les terres de Tanba (actuelle Kyōto). Le pélerin se mit vite en route vers les terres de Tanba pour trouve ce fameux Mekke-inu. Après de longues recherches sur place, il trouva finalement Mekke-inu, dormant derrière une maison de thé.
"Ce n'est rien de plus qu'un simple chien", pensa-t-il.
N'ayant rien à perdre, il décida d'emmener le chien avec lui pour retourner à Ōyama. Ils firent voyage tous les deux durant de longs mois jusqu'au village. Quand ils rentrèrent à Ōyama, c'était déjà le jour du festival. Il fallait agir vite.
Le pélerin fit échapper la victime de son palanquin et y plaça Mekke-inu à la place.
Les villageois apportèrent le palanquin comme d'habitude au sanctuaire, sans se retourner.
Les démons apparurent après un certain temps, comme à l'accoutumée. Ils se dirigèrent, bave à la commissure des lèvres, vers le palanquin. Ils ouvrirent la porte du char sacrificiel, et au lieu de trouver leur jeune victime, Mekke-inu bondit dans un élan enragé et se mit à les attaquer.
La bataille fit un bruit atroce.
Lorsque l'on n'entendit plus aucun bruit, le pélerin alla voir sur place ce qu'il s'était passé. Les deux démons gisaient dans une marre de sang, sans vie. Mekke-inu avait réussi! Il avait terrassé les deux vieillards qui tourmentaient le village depuis des années!
Mais Mekke-inu aussi avait succombé à ses blessures. Son corps était étendu là, sans vie.
Le pélerin pleura la mort de son ami, mais les villageois aussi furent émus du courage de ce chien qui s'était sacrifié pour les sauver. Ils décidèrent d'organiser un festival racontant l'histoire de Mekke-inu chaque année, afin que personne n'oublie jamais son courage et sa loyauté.

Participation fees: 

Gratuit

Le festival des chiens d'Ōyama

Reservations, questions:

Location: 

YOU MIGHT ALSO LIKE:

There's much more to see and many more events to attend to in Tsuruoka! Don't miss them!

Cérémonie yamabushi de Hassakusai

Cérémonie yamabushi de Hassakusai

Tous les pélerins ayant pris part à l'ascèse de l'automne se rassemblent au mnt Haguro pour former un cortège jusqu'au sanctuaire de Hachiko. L'événement dure toute la nuit du 31 août au 1er september.

summer.png
Le festival des chiens d'Ōyama

Le festival des chiens d'Ōyama

Les gens du village d'Ōyama se rassemblent chaque année le 5 juin pour honorer la mémoire du chien Mekke-inu, qui d'après la légende sauva le sanctuaire Sugio (ou Suginō) de terribles démons.

summer.png
Festival du Tenjin Matsuri de Tsuruoka

Festival du Tenjin Matsuri de Tsuruoka

Tous les ans le 25 mai, les habitants de Tsuruoka se réunissent dans la rue pour rendre hommage au dieu de la foudre Tenjin (aussi connu sous son nom de mortel Sugawara no Michizane). À cette occasion, vous rencontrerez des centaines d'hommes et de femmes masqués vous proposant de boire du saké gratuitement.

summer.png
Le sanctuaire de Kihi

Le sanctuaire de Kihi

Ce sanctuaire sanctifie la déesse des céréales et de la nourriture: Ukemochi no Kami, l'impératrice Jingu et le personnage légendaire de Yamato Takeru.

Le festival des chiens d'Ōyama